Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > FR > Recrutement > Offres de thèses

Optique non-linéaire dans les fibres optiques fortement multimodes

par Johanna Leclercq - publié le

Titre du projet de thèse :
Optique non-linéaire dans les fibres optiques fortement multimodes


Directeur de thèse : Alexandre Kudlinski
Noms des co-encadrants ou co-directeurs de thèse :
Matteo Conforti, Arnaud Mussot


Laboratoire d’accueil : PhLAM


Co-financements envisagés :
« Thèse labellisée » (Commission Recherche de l’Université de Lille)


Programmes éventuels de rattachement :
CPER Photonics 4 Society, Equipex FLUX, Labex CEMPI, ANR Heafisy


Résumé du projet de thèse :
Le sujet de thèse concerne l’étude des effets non-linéaires dans les fibres optiques fortement multimodes à gradient d’indice. Des études très récentes [1] ont montré la possibilité d’observer de nouveaux types d’effets non-linéaires dans ces fibres, en utilisant des impulsions intenses longues ou courtes. Leur origine réside dans le phénomène d’auto-imagerie modale intrinsèque à ce type de fibres. En effet, l’évolution périodique de l’intensité dans le coeur de la fibre permet d’observer des processus non-linéaires quasi-accordés en phase, et offre donc la possibilité de revisiter certains effets non-linéaires connus, mais aussi d’en découvrir de nouveaux.

L’objet de la thèse sera d’étudier ces effets dans des fibres multimodes dont le diamètre de coeur varie périodiquement le long de la fibre (en plus du phénomène d’auto-imagerie périodique mentionné ci-dessus). La fabrication de ces fibres sera réalisée au sein de la centrale technologique FiberTech [2] située à l’institut IRCICA, où la technologie permettant de fabriquer ces nouvelles fibres est en cours de développement et a d’ores et déjà montré des résultats très prometteurs. Par ailleurs, l’équipe de recherche possède déjà un laboratoire très bien équipé, comprenant notamment des outils de caractérisation des effets non-linéaires à l’état de l’art mondial.

L’étudiant(e) en thèse participera au développement technologique des fibres et aux expériences d’optique non-linéaire, et/ou aux études théoriques et de simulations numériques, selon ses préférences. Elle/il évoluera dans une équipe dynamique, comprenant des experts en théorie et expériences d’optique non-linéaire reconnus par la communauté scientifique.

[1] L. G. Wright et al., "Self-organized instability in graded-index multimode fibres," Nature Photonics 10, p. 771–776 (2016).
[2] http://fibertech.univ-lille.fr/